TANZANIE 2007 - 4ème et 5ème journée

Publié le par Globe Trotter

Encore une vue matinale sur le Mont Meru.



Un petit dejeuner et en route pour les 2 journées les plus longues de l'expédition.
Dans moins de 24h, si tout se passe bien, nous sommes au sommet.
Encore une matinée bien froide.
Départ : 3300m d'altitude.

Dès les premiers mètres de la marche voici le premier obstacle : cette falaise de 300m de haut.



Pas de harnais, pas de ligne de vie, que les doigts qui s'agripent aux rochers humides.





Vue plongeante de la vallée une fois arrivé au sommet de la falaise.


Et c'est reparti pour plusieurs kms de marche ponctués de montée et de descente de plus en plus raides.











Fin de journée : arrivée au dernier camp avant la dernière étape vers le sommet
Altitude : 4700 m
Un repas consistant, 3h de sieste pas très reposante du fait de l'excitation...



... Et ça repart.
Il est minuit quand, après avoir préparé les sacs, pris un petit encas, installé les frontales, nous entamons la dernière ligne droite.



Au début nous progressons au milieu de la rocaille, mais bien vite nous devons marcher dans la neige ce qui rend l'ascension encore plus pénible.



Les 1000m de dénivelé pour arriver jusqu'au bord du cratère ont mis le physique à très rude épreuve.
Il est 5h du matin.




Mais le plus difficile est fait. La vue du sommet nous donne une dernière impulsion pour enfin arriver au sommet.

Le spectacle qui s'étale devant nous vaut vraiment tous les efforts que nous venons de fournir.


Il est 6 heures du matin et le soleil pointe son nez ... Respect et admiration ...













La vidéo du sommet :
à ce moment-là, je peux dire que j'avais la tête dans les nuages.



And the winners are ...







A peine le temps de savourer ce merveilleux moment qu'il faut déjà penser à redescendre



Et la descente sera longue... très longue.
Prochain arrêt, le camp de base à 4700m pour déjeuner. Juste après, on continue vers un autre camp situé à 3300m d'altitude pour passer notre dernière nuit sur les flancs de la montagne.

Ces dernières 36 heures furent sans aucun doute très difficiles : au total, 24h de marche, 5 000m de dénivelé global, le froid à geler l'eau des gourdes, l'organisme qui ne demande qu'à faire demi-tour. Mais quelle satisfaction et quel bonheur d'avoir assister au levé de soleil sur le toit de l'Afrique. Inoubliable ...


Restons humble car sans toute l'équipe qui nous accompagnait, jamais nous ne serions arrivés si vite au sommet.

Merci à eux.





Publié dans Voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article